Le Conseil national refuse le contre-projet à «No Billag»
Politique

Le Conseil national refuse le contre-projet à «No Billag»

  News News
26 Sep 2017

Le peuple suisse se prononcera en votation uniquement sur l’initiative «No Billag», le Conseil national s'est opposé clairement au contre-projet proposé par l'UDC.

Le Conseil national a fermement rejeté l’inititative «No Billag» lundi, recommandant au peuple par 122 voix contre 42 de voter contre le texte. Il a également rejeté par 108 voix contre 70 le contre-projet de l'UDC. En mars, le Conseil des Etats avait déjà refusé l’initiative à l'unanimité.

Le débat au Conseil national s’est tenu en deux sessions en raison du nombre d'intervenants souhaitant prendre la parole. Les opposants à l'initiative ont pris la tribune dès le début du débat le 14 septembre pour pointer les conséquences financières désastreuses de l'initiative. Des milliers d'emplois seraient mis en danger, la SSR devrait fermer de nombreuses antennes régionales et ne pourra pas compenser ses pertes par la publicité. Plusieurs orateurs ont évoqué un coup sérieux porté à la production cinématographique suisse. Doris Leuthard a souligné qu'au vu de l'offre proposée, la redevance annuelle est plutôt bon marché par rapport à un abonnement à un journal.

Une campagne dangereuse

La direction politique est maintenant claire: les deux chambres soutiennent la redevance et le service public. Il reste que la campagne ne sera pas évidente. Selon un sondage de l’institut Demoscope publié par l’association alémanique des éditeurs Schweizer Medien, actuellement, 47% des sondés soutiennent l’initiative, tandis que 37% la rejettent.

L’UDC proposait un contre-projet divisant par deux le montant de la redevance, soit 200 francs par an. Cette option a été balayée et le parti de droite se place donc dans le camp des initiants. La votation populaire pourrait avoir lieu dès le mois de mars.

Pascaline Sordet
Retour à la liste